Faire un premier pas dans l’univers du vin

Univers du vin

Toujours présents lors des apéritifs ou encore lors des diners en famille, les vins sont des boissons alcoolisées, appréciées de tous. Ce sont des boissons de partage et de convivialité qui vous permettent de faire de belles rencontres. L’univers de la vigne a toujours passionné de nombreuses personnes. Si vous êtes également un passionné mais encore débutant dans le domaine, ce guide est pour vous.

Connaître les plus grandes régions et les cépages

Si vous débutez dans l’univers du vin, il convient de d’abord connaître les vocabulaires les plus utilisés. Le cépage est une variété de raisin tandis qu’une aire de production, appelée très souvent « vignoble », est la zone géographique où sont cultivés les raisins permettant de fabriquer cette boisson. La cuverie est le lieu où est effectuée la vinification c’est-à-dire la transformation du jus de raisin en vin. Sachez qu’il en existe à peu près 470 partout en France. Le spécialiste du vin disponible sur un site comme sommelier-prestige.com peut vous accompagner. En Alsace, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin sont les deux régions où sont travaillés les cépages les plus connus comme le muscat d’Alsace, le riesling ou encore le gewurztraminer. Le vignoble alsacien comporte de nombreux grands crus avec une superficie de production de 15 600 hectares. En Bourgogne, plus de 27 200 hectares de vignes sont cultivés sur un ensemble de 5 vignobles. Les cépages qui y sont travaillés passent du Pinot Noir et du Chardonnay au Gamay et à l’Aligoté. Le vignoble bordelais est celui qui a la plus vaste superficie de production, soit 118 000 hectares. Vous y trouverez les cépages comme le Merlot, le Sémillon, le Cabernet-Franc et Cabernet-Sauvignon.

La dégustation du vin

La dégustation est le moment préféré de tous les passionnés de ce breuvage. Pour les débutants, il faut savoir que la dégustation est constituée de 3 étapes. D’abord, il y a l’observation qui vous permet d’analyser la couleur, la fluidité, la robe et l’épaisseur de la liqueur. Pour vous faire une idée de la qualité du boisson, vous devez simplement regarder comment elle évolue dans votre verre. C’est lors de cette étape que vous allez constater, par exemple, si le liquide est bien liquoreux ou non. Ensuite, vous pouvez découvrir les effluves de la boisson et la sentir. L’Olfactif est composé du premier nez qui est caractérisé par des arômes primaires. Le second nez est caractérisé par les arômes secondaires et tertiaires. Les arômes primaires proviennent du cépage ainsi que des terroirs et présentent des notes fruitées, minérales et florales. Ceux qui sont secondaires sont issus des procédés de vinification et sont des notes lactées, épicées et boisées mais difficiles à identifier. Les arômes tertiaires sont ceux engendrés au cours du vieillissement du vin. Ils ne sont pas faciles à décrire mais au fil du temps vous apprendrez à le faire petit à petit. Vous pouvez goûter l’apéritif pour découvrir les arômes.

Apprendre à lire une étiquette de bouteille de vin

Il existe des mentions légales obligatoires qui doivent être indiquées sur les étiquettes de chaque bouteille de vin. Parmi ces mentions obligatoires figurent la zone de production de l’appellation. S’il s’agit d’un cru qui suit le cahier de charges d’une parcelle spécifique, la zone de production peut être double. Le nom et l’adresse de l’embouteilleur doivent aussi être indiqués sur la bouteille. Ces informations vous permettent de déceler si les vins viennent de négociants ou s’ils sont commercialisés par des propriétaires indépendants. Les négociants sont les personnes ou les groupes qui achètent du raisin ou des vins aux vignerons pour les revendre sous différents noms. Le degré d’alcool de la boisson ainsi que le volume du contenant de la bouteille doivent y être mentionnés. La mention spéciale du pictogramme de la femme enceinte est également obligatoire. Il y a, bien évidemment, des mentions (comme l’année ou le millésime) qui sont facultatives, malgré le fait qu’elles soient notées dans le cahier de charges. Les logo et le nom du château, les  récompenses ou encore les couleurs ne sont pas obligatoires mais certains producteurs peuvent choisir de les mettre sur les étiquettes.

Faire la différence entre un vin de garde et un vin à boire

Les vins de garde sont des crus à la structure solide, stable et puissante. Ils sont généralement caractérisés par une acidité élevée et par la présence de tanins. Découvrir et collectionner ces vins constituent une véritable passion pour certains. Les vins à boire sont ceux qui peuvent être dégustés au quotidien et qui ont un faible potentiel de garde. Toutefois, cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas bons, bien au contraire. Pour différencier les deux, il faut avant tout avoir quelques notions gustatives sur le vin de garde en vue de pouvoir estimer son plein potentiel. Pour connaître le potentiel exact de garde de la liqueur, vous pouvez demander à un vigneron, un caviste ou un sommelier de vous aider. Dans tous les cas, les deux vins peuvent être dégustés avec différents plats. Vous pouvez choisir entre associer un vin et un plat de la même région pour vous simplifier la tâche. Il est préférable d’éviter l’association d’un pinard parfumé avec un plat parfumé. Il vaut mieux privilégier un plat simple avec un vin assez développé.

Conseils pour l’achat de seconds vins en ligne
Quel vin associer à une cuisine méditerranéenne authentique ?